Ce blog est inspiré, psychographiquement notamment, par l'esprit d'Ihsane, qui n'est nullement réduit à sa dernière incarnation en tant qu'Ihsane Jarfi, mais dans sa complétude d'esprit parfait.
C'est ainsi qu'il s'est présenté et se présente à moi qui ne suis que son intermédiaire avec les incarnés, son médium.


Quand on n'a que l'amour...


Bienvenue ! مرحبا

Pour comprendre le monde des esprits où je me trouve, merci de lire Allan Kardec : Le Livre des Esprits et Le Livre des Médiums.

L'étincelle de génie est en soi; faut-il la capter, en faire flamme éblouissante !


dimanche 1 mai 2016

Non, ce jour-là, je n’étais pas mort !



Message d’Ihsane en ce jour où sa «mort» a été officialisée  :

Non, ce jour-là, je n’étais pas mort !











Non, ce jour-là, je n’étais pas mort !
Oui, le 1er mai, mon corps a été retrouvé sans vie, mais était-ce encore moi ?
C’était comme un véhicule accidenté et que le conducteur abandonne. 
Et au lieu de se soucier du conducteur, indemne, mais invisible, on ne se soucie que du véhicule accidenté.
Non, je ne suis pas mort !
Suis-je cette pourriture sous terre ? Puis-je être de la pourriture ?   
C’est fou à quel point en peut me faire mal !
Déjà, quand j’étais supposé mort, durant la folle semaine qui a suivi mon martyre et précédé la découverte de mon corps, des soufis interrogés par mon père lui avaient bien assuré que j’étais vivant. 
En effet, j’étais et je suis toujours vivant.
Quand est-ce qu’on voudra enfin le réaliser?
C’est bien douloureux quand cela vient de ceux qu’on aime et qu’on sait qu’ils nous aiment.
Car, ainsi, ils me repoussent loin d’eux !
Or, j’ai tant envie de les sentir m’aimer bien vivant !
C’est qu’ils me privent ainsi de fluide salvateur me donnant l’énergie nécessaire pour rester sur terre, résister à l’attraction astrale.
Heureusement que ceux qui savent et pensent que je suis vivant existent aussi.
Ceux-là, je les aime bien plus que les autres, et c’est leur compagnie que je privilégie aujourd’hui.
J’ai beau aimer tous ceux qui m’aiment, force m’est de noter que certains m’aiment plus que d’autres.
Et ce sont ceux qui agissent avec moi comme un être vivant. Ce que je suis !

Bisous à tous, et à qui j’aime plus que tout aujourd’hui !